Calendrier ateliers

Atelier du mois

Nouveau fonctionnement

Selon les recommandations de l'HAS concernant l'éducation thérapeutique du patient, l'accompagnement du réseau auprès des personnes diabétiques évolue.

A compter de janvier 2017, seront proposés un bilan éducatif suivi d'un module collectif de base comprenant  :

4 ateliers théoriques :

  • Qu'est-ce que le diabète ?
  • Equilibre...
En savoir + ?

Calendrier rétinographe

Passages du mois

JUIN 2018

Passage du rétinographe concernant le mois de JUIN 2018.

En savoir + ?
Voir tout le calendrier ?
Voir plus ?

Complications cardiovasculaires du diabète à long terme, chiffres à l’appui


L’impact du diabète sur le système cardiovasculaire est connu de longue date, au travers notamment de la macro-angiopathie. Le sujet est tellement classique que tout semble avoir été dit et écrit.
Paradoxalement, il existe peu de données quantitatives dans ce domaine, notamment dans le cadre de cohortes constituées à un niveau international et suivies à très long terme. Le registre d’acronyme REACH (Reduction of Atherothrombosis for Continued Health) répond aux questions qui restent en suspens, dès lors que sont recherchées des informations prospectives, chiffrées et solidement établies. Ce registre a inclus 45 227 patients, les uns atteints d’une maladie athéromateuse établie et connue au travers de complications thrombotiques définies, les autres considérés comme à haut risque, du fait de leur profil clinique ou biochimique. La particularité de cette vaste étude d’observation est d’être constituée à un échelon international (notamment Europe, Etats-Unis, Canada et Australie) au sein de plus de 40 pays.
Les évènements cardiovasculaires majeurs (ECVM) survenus au cours d’un suivi de quatre années ont été tous relevés, centralisés et analysés.
La prévalence du diabète à l’état basal a été estimée à 43,6 % (n =19 699) et deux groupes ont été ainsi constitués. Les ECVM suivants ont été globalement plus fréquents en cas de diabète : décès d’origine cardiovasculaire, infarctus du myocarde (IDM) non létal et accident vasculaire cérébral (AVC) non létal.
Ainsi, les incidences globales de ces ECVM chez les diabétiques et les non diabétiques étaient respectivement de 16,5 % et 13,1 % (soit un hazard ratio ajusté [HRA] de 1,27 ; intervalle de confiance à 95 % [IC95] de 1,19 à 1,35). Plus dans le détail, la même tendance a été observée pour ce qui est de la mortalité cardiovasculaire (8,9 % vs 6,0 % ; HRA = 1,38 ; IC95 de 1,30 à 1,51) et globale (14,3 % vs 9,9 % ;HRA = 1,40 ; IC95 de 1,30 à 1,51).
Par ailleurs, le diabète a été associé à un risque plus élevé (+33 %) d’hospitalisations en rapport avec une insuffisance cardiaque (9,4 % vs 5,9 %, odds ratio ajusté [ORA] = 1,33 ; IC95 de 1,18 à 1,50). Cette dernière étant en outre à l’origine de complications plus fréquentes chez les diabétiques : d’une part, une surmortalité cardiovasculaire (ORA = 2,45 ; IC95 de 2,17 à 2,77 ; p < 0,001), d’autre part, des hospitalisations nettement plus fréquentes directement en rapport avec elle (ORA = 4,72 ; IC95 de 4,22 à 4,29 ; p < 0,001).
En conclusion, la vaste étude d’observation qui se cache derrière l’acronyme REACH n’est pas à son premier enseignement dans les tendances qui caractérisent la maladie cardiovasculaire et l’athéromatose plurifocale, chez les patients qui en sont atteints ou encore ceux qui sont à haut risque. En l’occurrence, JIM.fr - Complications cardiovasculaires du diabète à long terme, chiffres à l’appui 12/11/2015 14:45 http://www.jim.fr/medecin/actualites/medicale/21_endocrino/e-docs/…te_a_long_terme_chiffres_a_lappui__155061/document_actu_med.phtml Page 2 sur 2
elle démontre, chiffres à l’appui, que le diabète augmente substantiellement la mortalité, mais aussi le
risque de complications ischémiques et d’insuffisance cardiaque. Qui plus est, l’association de cette dernière et d’un diabète expose à un risque particulièrement élevé de décès d’origine cardiovasculaire.
Cette information est des plus précieuses, dans la mesure où elle incite à une prise en charge thérapeutique particulièrement soigneuse de ces patients à haut risque. Ces conclusions ont, en outre, une portée internationale, compte tenu de la composition du registre REACH.
Dr Philippe Tellier
RÉFÉRENCE
Cavender MA et coll. : Impact of DiabetesMellitus on Hospitalization for HeartFailure, Cardiovascular
Events, and Death: Outcomes at 4 YearsFrom the Reduction of Atherothrombosis for Continued Health
(REACH) Registry. Circulation 2015 ; 132 : 923-31.
Copyright © http://www.jim.fr
COMMUNIQUÉS
Gagnez 6 mois d'abonnement PREMIUM : Donnez votre avis sur la rubrique Nutrition du JIM
Helicobacter pylori : de l'ulcère duodénal au cancer gastrique
Motiver son patient : c'est possible !
Troubles digestifs du nourrisson : découvrez les mécanismes en imag